Qualification des médiateurs Vers une harmonisation européenne

14 oct. 2014

Lors de petits-déjeuners-débats réunissant directeurs juridiques d’entreprise et avocats, le CMAP a présenté les premiers résultats de l’étude qu’il a menée pour le compte de la Commission Européenne dans le cadre du programme « Go to mediation ! ».

Les premiers résultats de l’enquête aboutissent aux observations suivantes :

– Une Formation (initiale et continue) devrait être obligatoire

Actuellement, seuls 2/3 des pays ont rendu la formation des médiateurs obligatoire. Or,  90 % des pays interrogés considèrent que celle-ci devrait l’être.

– La durée moyenne de la formation initiale devrait être comprise entre 60 et 70 heures

Les partenaires du projet sont arrivés à un double consensus sur la durée et les contenus de la formation du médiateur.

Ainsi, s’oriente-t-on vers une formation initiale de 60 à 70 heures axée sur les techniques de médiation et mettant l’accent sur les exercices pratiques et les mises en situation.

– Mise en place d’une certification

90% des pays sont favorables à la mise en place d’une certification, délivrée par une entité nationale (Ministère de la justice, Ministère de l’Economie…) plutôt qu’européenne.

– Une large majorité considère que l’activité de médiateur devrait être encadrée

80% des pays interrogés considèrent que l’activité de médiateurs devrait être plus encadrée notamment afin de pouvoir mieux identifier les médiateurs compétents. Ils sont également favorables à  la mise en place d’un code de conduite s’imposant à tous ou à la création d’une fédération nationale des médiateurs.