Le Centre des Matériaux de MINES ParisTech choisit KYOCERA Document Solutions

19 nov. 2014

Créé en 1967, sur une initiative commune de l'Ecole des Mines de Paris et du constructeur de moteurs d'avions SNECMA (maintenant groupe SAFRAN), le Centre des Matériaux de MINES ParisTech compte 200 personnes dont 30 enseignants-chercheurs, 50 ITA et 90 doctorants. Ses activités de recherche s'appliquent à tous les types de matériaux d'intérêt industriel.

Améliorer le service rendu aux utilisateurs tout en maîtrisant les coûts

Le renouvellement du parc de copieurs multifonctions était devenu nécessaire au Centre des Matériaux. Cette opération a donné l’opportunité d’améliorer le service rendu aux utilisateurs, au travers de nouvelles fonctionnalités. L’objectif était aussi de gérer des volumes d’impression de plus en plus importants, tout en maîtrisant les coûts.

Les périphériques d’impression n’étant pas attribués à un service ou à un type d’utilisateur particulier, il est très difficile pour le service des systèmes d’information et de calcul d’avoir une idée précise des volumes à attribuer aux différentes populations : étudiants, enseignants, personnel administratif.

De plus, l’établissement accueille une proportion très forte de doctorants dont les besoins sont spécifiques : impression de haut volumes (une thèse peut représenter jusqu’à quatre cents pages), pics d’activité, besoin de confidentialité. Une question jusqu’à présent résolue par le biais de codes d’identification, mais dont la gestion devenait problématique et chronophage, chaque copieur disposant d’un annuaire spécifique, non relié à celui de l’entreprise.

Autre contrainte, une infrastructure informatique hétérogène (des systèmes Windows, Mac et Linux y cohabitent) à prendre en compte dans le déploiement du nouveau parc.

Pour répondre à ces défis, les solutions KYOCERA sont privilégiées par le Centre des Matériaux, et c’est la société Esus qui est chargée de les déployer. Au total, 8 nouveaux copieurs, principalement couleur sont installés, avec un paramétrage personnalisé en fonction des besoins des chercheurs et des enseignants.