Baronet : Le moral des responsables digitaux ; 11,4 / 20… Peut mieux faire !

Baronet : Le moral des responsables digitaux ; 11,4 / 20… Peut mieux faire !

14 déc. 2015

La digitalisation des organisations est en marche ! Le Baronet Bolero/Stratégies du moral des responsables digitaux prend le pouls de cette révolution en se penchant sur l'état d'esprit de ses principaux acteurs.

Principaux enseignements :

A titre individuel, les responsables digitaux sont plutôt satisfaits de la fonction qu’ils exercent au sein de l’entreprise. Ils prennent à cœur leur métier qui les passionne. Ils disposent d’une certaine latitude pour mener à bien leurs projets et sont nombreux à décider des actions à mettre en place. A noter : la rémunération ne semble pas être un levier important de leur motivation.

Épanouis individuellement au sein de fonctions dynamiques et évolutives, les responsables digitaux semblent cependant frustrés lorsque les moyens humains et financiers pour mener à bien leurs missions ne sont pas adaptés aux ambitions affichées.

L’implication de la hiérarchie constitue un critère majeur de motivation. En effet, la participation active de la direction à la mise en œuvre du plan digital ainsi que l’implication forte des équipes dédiées agissent positivement sur le moral des responsables digitaux. A l’inverse, le faible niveau d’intérêt de la hiérarchie pour le digital et ses difficultés à intégrer des connaissances dans le domaine pèsent sur leur niveau de satisfaction.

Les responsables digitaux voient de manière positive l’évolution de carrière à ce type de poste, même si un quart d’entre eux estime que les opportunités sont faibles.

Découvrez par ici le Baronet complet : Barometre_moral_responsables_digitaux_bolero